Combien sont ceux qui dorment mal la veille d’une compétition ? Moi le premier dans mes premières années cycliste j’ai longtemps mal dormi avant une course importante. Changement de lit, d’endroit peu perturber le sommeil. Alors nous allons voir comment résoudre ce problème, dans cet article. La première chose à savoir c’est qu’une seule nuit compliqué avec peu de sommeil n’affecte pas la performance physique du lendemain. En revanche, elle complique la récupération.

• Vous devez définir votre rythme biologique et le respecter
La régularité étant le meilleur allié du sommeil vous devrez vous couchez à une certaine heure 22h30 / 23h maximum, avant une compétition. Et vous réveillez à heures fixe 7h30 / 8h par exemple. Après à vous de voir si vous êtes du matin, ou du soir. Ceux qui compte c’est la qualité et pas forcément la durée du sommeil. Certains facteurs comme les ronfleurs, une chambre n’étant pas dans le noir complet, un bruit venant de l’extérieur peu importe. Après cela vous n’oublierez plus jamais vos boules Quies et votre masque de nuit.
• Manger léger le soir 

Évitez les produits comme (les apéritifs, la viande rouge, le fromage, le pain, les gâteaux, tout ce qui est gras comme la friture et j’en passe)
Mais après ça il vous faudra au moins 3h entre le repas et le moment d’aller ce coucher.
• Regardez un film agréable
Pas de film d’horreur.
Mettez la climatisation avant de vous coucher et éteignez la pendant que vous dormez ça évitera de perturber votre sommeil.
• Prenez une douche avant de vous coucher
C’est ce que je fais tout le temps la veille d’une compétition par exemple. Mes coéquipiers ceux sont vite mis à le faire quand ils en ont vu les bienfaits.
Bonne nuit